Yan Chantrel

Vivant à Montréal depuis 2011, j’ai été élu Conseiller Consulaire et Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) en mai 2014. Je me définis comme un Français d’Amérique aux valeurs humanistes et progressistes. Je me bats au quotidien pour permettre des avancées en termes de droits, d’éducation, de santé, de visas, d’emploi, et de fiscalité pour les Français de l’Étranger.

Né en 1979 à Épinay-sur-Seine, mon parcours personnel et professionnel est à l’image de celui des Français à travers le monde, faits de défis et de changements aussi bien professionnels que personnels.

À l’âge de 25 ans,  je me suis associé pour créer une entreprise dans le domaine des services aux personnes, puis j’ai repris mes études en 2009 à l’université de Paris XII en obtenant un master en communication politique et publique en France et en Europe. J’ai par la suite travaillé au Sénat comme collaborateur parlementaire, ce qui m’a permis d’appréhender le travail au parlement.

Depuis 2015, je suis coordonnateur pour le comité consultatif pour la clientèle judiciarisée. Ma mission consiste à émettre des avis et recommandations auprès de différents ministères pour permettre la réinsertion sociale des personnes judiciarisées. Je crois fondamentalement en la nécessité de mettre en place des politiques de réinsertion afin de permettre la réhabilitation sociale dans notre société, préalable à une société civilisée.

En dehors de ma vie active et depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été un militant obstiné pour la défense des  libertés publiques, la lutte contre les discriminations et pour une meilleure répartition des richesses. J’ai conservé intacte ma capacité de révolte face aux injustices et je me battrai inlassablement pour défendre de nouvelles libertés sur le plan sociétal ainsi qu’un monde plus généreux, plus solidaire où la valeur humaine prime sur la valeur marchande.

Anne Henry-Werner

Je suis installée en Allemagne depuis plus de trente ans et y ai fondé une famille franco-allemande. J’exerce, sous statut d’entrepreneur, les métiers de traductrice assermentée et d’enseignante de français en école professionnelle du secteur gastronomie-hôtellerie.  Engagée depuis une vingtaine d’années dans l’association Français du Monde-ADFE, j’assure la présidence de la section de Hesse depuis 10 ans et suis également responsable, depuis quinze ans, du programme FLAM (Français LAngue Maternelle) de cette région.

Élue conseillère consulaire, puis conseillère à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) de 2014 à 2021, j’ai été vice-présidente de la commission « Commerce extérieur, Développement durable, Emploi et formation professionnelle » de l’AFE. Dans ce cadre, j’ai activement participé avec quelques autres collègues, à la création et à l’organisation du premier Prix du développement durable de l’AFE. J’ai également été vice-présidente du groupe Français du monde, Écologie et Solidarité de l’AFE.

En juillet 2021, j’ai été élue au Conseil d’administration de l’association FdM-adfe.

Très bien intégrée dans le tissu social de mon pays d’adoption, je me suis souvent engagée dans des causes locales. Par exemple, en tant que co-fondatrice d’une initiative citoyenne visant à préserver l’espace vital des enfants et à protéger l’écosystème d’un quartier dans le cadre d’une reconstruction d’école. Un combat de plusieurs années et de longue haleine mais couronné de succès contre les autorités de la ville.

Dans les années 2015-2017, j’ai rejoint un groupe de bénévoles dans le cadre de l’accueil et l’intégration de réfugiés syriens ; une cause qui me tient toujours à cœur, comme tous les thèmes en lien avec la protection des êtres humains. A ce titre, je suis membre de Amnesty International depuis de nombreuses années.

Écologiste de gauche depuis toujours, je n’ai jamais été encartée et je me considère comme une citoyenne engagée et libre.

Je me retrouve donc entièrement dans les valeurs et les principes d’éco-citoyenneté portés par la liste Rassemblement de la gauche écologiste, sociale et solidaire.

Guillaume Grosso

Je suis profondément humaniste. Je crois aussi fondamentalement à l’engagement politique et associatif pour faire avancer notre société. C’est ce qui me conduit à rejoindre le PRG-le centre gauche, dont j’apprécie depuis longtemps le soutien au projet européen et les idéaux hérités des Lumières.

C’est aussi le sens de mon attachement à la solidarité entre Français.es de l’étranger. Il y a une quinzaine d’année, je partais vivre et travailler à Tunis et je rejoignais Français du Monde – adfe. J’y ai rencontré des personnes incroyablement dévouées, qui ne comptaient pas les heures pour venir en aide à leurs compatriotes et donnaient à la communauté sans rien demander en retour, dans des conditions parfois difficiles. J’ai eu l’immense privilège de présider la section de Français du monde – adfe Tunisie, puis de siéger au Conseil d’administration de l’association à Paris.

Après un retour en France où j’ai notamment travaillé au Centre de Développement de l’OCDE et au sein de l’ONG de lutte contre la pauvreté ONE, j’ai pris un nouveau départ pour Genève en 2013, où je vis depuis 8 ans et travaille dans le secteur de la lutte contre les maladies infectieuses et, plus récemment, la réponse à la pandémie de la COVID-19. En parallèle, je participe à la refondation de Français du monde-adfe en Suisse, dont j’ai l’honneur d’être élu Président depuis 2020.

Convaincu de la nécessité de rassembler autour des idées progressistes, j'ai travaillé activement à forger l’union de la gauche, du centre et des écologistes lors des dernières élections des Conseillers des Français de l’Étranger. Ensemble, nous avons bâti la liste « Ecologie et Solidarité » soutenue par Français du monde, EELV, Génération écologie, Nouvelle Donne, le PCF, Place Publique, le PRG-le centre gauche, le PRS et le Parti socialiste. J'ai conduit ce rassemblement sur la circonscription de Genève, la plus large du monde, historiquement ancrée à droite. Notre engagement collectif sur le terrain a montré que l’union faisait la force : en juin dernier, 7 conseillers et délégués de notre liste ont été élus.

C’est cette volonté de construire une maison commune autour de valeurs partagées - démocratie, république, laïcité, éducation, solidarité, écologie - qui a constitué le moteur de mon engagement en tant que Conseiller des Français de l’Etranger, Président de Français du monde en Suisse et membre du Parti radical de gauche. C’est l’impérieuse nécessité de faire entendre la voix des Français.es qui hors de France partagent ces valeurs qui me conduit aujourd’hui à m’engager pour l’élection sénatoriale aux côtés de Yan, Anne, Elisabeth, Jean-Philippe, Annie, Fwad et Chantal.

La diversité de notre communauté fait notre richesse. Notre rassemblement fait notre force.

Élisabeth Kanouté

Élisabeth, Aïssé Kanouté 2 prénoms pour évoquer une double culture Française et Malienne. De retour au Mali depuis 1991, mon parcours professionnel dans la santé, en tant qu‘infirmière au centre médico-social de l’ambassade de France de Bamako, m’a permis de rester toujours très proche de mes compatriotes et m’a dicté l’urgence d’un engagement associatif complémentaire :

- Présidente et trésorière de FDM Mali.

- Membre du bureau de l’Association Française d’Entraide, seule OLES pour les Français du Mali.

- Administratrice de Français du monde-Adfe, en charge des thématiques relatives aux affaires sociales.

En parfaite cohérence avec mes engagements pour la Solidarité et la justice sociale, j’ai adhéré à la section PS Mali.

Élue Conseillère des Français de l’étranger en mai 2021 sur la liste « Français du Monde : Solidarité et Justice Sociale », j’avais déjà participé à la liste « Français du Monde : à gauche » dans le cadre des élections consulaires de 2014. En 2009, j’ai également participé à la liste menée par Marie-Hélène Beye pour l’élection à l’AFE (dans le cadre de l’ancien dispositif).

En octobre 2017, lors d’une cérémonie en présence de mes compatriotes, de ma famille et de mes petits-enfants, j’ai eu l'honneur de recevoir la médaille de l’ordre national du Mérite.

« Rester au cœur de l’engagement pour la Solidarité, la justice écologique et sociale au-delà des pays et des continents pour tous nos compatriotes installés à l’Étranger » reste le credo de mon engagement auprès de la liste sénatoriale : Rassemblement de la gauche écologiste, sociale & solidaire.

Jean-Philippe Grange

Conseiller des Français de l’étranger, président du conseil consulaire d’Australie, Fidji et Papouasie-Nouvelle-Guinée et membre de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), j’ai 53 ans, je suis binational franco-australien et je réside depuis 1998 à Sydney où j’ai fondé en 2007 mon activité de conseil en veille économique.

Mon statut d’entrepreneur indépendant me rend particulièrement sensible aux problématiques de l’entreprenariat à l’étranger, à l’importance stratégique des entreprises détenues par nos concitoyennes et concitoyens hors de France et aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer actuellement.

Je m’implique activement pour la communauté française d’Australie, en particulier à travers l’association Français du Monde-adfe, dont je suis membre du conseil d’Administration depuis 2019, et président de la section locale. Militant du rassemblement de la gauche et de l’écologie sur le terrain, j’ai conduit une liste d’union Français du Monde Europe Ecologie-Les Verts aux élections consulaires de mai 2021.

Je me suis toujours engagé pour plus de solidarité et de justice sociale. Je suis trésorier de French Assist NSW, une association accompagnant les Français en situations d’urgence, de détresse ou d’isolement. Je suis membre d’Amnesty International.

Annie Michel

Militante associative et politique de longue date, je partage avec Yan la passion de l’engagement au service des autres.

Née à Nevers, dans la Nièvre, j’ai étudié la philosophie et la littérature avant de rejoindre l’Éducation Nationale comme professeure certifiée de lettres modernes. Suivant mon époux aux États-Unis, j’ai été détachée au Lycée Franco-Américain de New York en 1989 où je suis devenue le relais national pour le syndicat des enseignants SE-UNSA et les ai représentés de 1990 à 2014 au Conseil des bourses scolaires de New York.

Très impliquée sur le terrain, membre de l’association Français du Monde-ADFE depuis mon installation aux États-Unis, je réponds avec plaisir à de nombreux dossiers de demandes d’aide ou de renseignements. 

Conseillère des Français de l’Étranger depuis 2014, élue à l’Assemblée des Français de l’Étranger et Vice-Présidente de la Commission des affaires sociales et des anciens combattants, je suis aussi Administratrice de la Caisse des Français de l’Étranger et Présidente de la Commission prévention-action sociale. 

J’ai ainsi constitué un réseau d’entraide très dynamique et fidèle et me suis spécialisée, notamment, dans les dossiers de retraite française, de couverture sociale, d’enseignements français et américain, au service de nos compatriotes.

Le 1er janvier 2015, j’ai eu la surprise et l'honneur d’être nommée Chevalier de la Légion d’honneur.

Fwad Hasnaoui

J’ai 57 ans et suis ingénieur en génie-civil ainsi que directeur d'un des plus importants groupes scolaires en Algérie (plus de 1000 élèves actuellement).

Membre actif au sein de l’association FdM ADFE depuis plus de 20 ans, je suis à l'origine de la création de 6 espaces culturels francophones associatifs à travers l'Algérie où plus de 20.000 enfants, ont pu suivre un cursus en français, leur permettant d'accéder à des formations et des diplômes à haute valeur ajoutée dans des secteurs très variés.

Fondateur de l'ADPE (Association pour le Développement et la Promotion de l'Entreprise), j’ai accompagné de nombreux Français dans leur installation économique et sociale en Algérie.

Élu à l'assemblée des Français de l'étranger depuis 2006, j’ai été membre de la commission des anciens combattants et rapporteur à la commission de la sécurité et des biens des Français à l'étranger.

En 2014, j’ai eu l’honneur d’une reconnaissance nationale en devenant Chevalier de l'ordre national du mérite.

J’ai été colistier de la liste de Claudine Lepage aux sénatoriales de 2014.

Convaincu du travail réalisé à l'assemblée des Français de l'étranger aux côtés notamment de mes colistiers Yan Chantrel et Anne Henry-Werner, je suis certain qu'ils apporteront des idées nouvelles pour l'amélioration du cadre de vie et des droits des Français à l'étranger. Nous sommes tous issus du terrain et la base doit impérativement être représentée au Sénat aussi bien dans sa diversité que dans ses convictions progressistes et cela sans esprit partisan.

Chantal Picharles

-Enseignante, j’ai exercé l’essentiel de ma carrière d’institutrice – professeure des écoles dans un établissement de l’AEFE, en Grèce, en tant que recrutée locale puis résidente.

Un métier passionnant, prenant,  extrêmement motivant, au service des enfants, à l’écoute des besoins des familles et des équipes éducatives.

Adhérente de la section locale de Fdm-adfe depuis sa création et membre du Bureau National de Français du monde – adfe, je reste fidèle aux valeurs de Gauche, pour plus de justice sociale, d’équité et de solidarité et je crois en la force de l’union pour faire face aux défis qui nous attendent (accès pour tous à l’enseignement français, en français, du français et à la culture francophone, maintien d’un service public consulaire au plus près des citoyens avec un service de proximité pour les Français victimes de la fracture numérique, protection de l’environnement, aides sociales pour les plus démunis …)  

- J’ai représenté les Français de Chypre, Grèce et Turquie à l’AFE pendant quelques années.

-En 2014, élue au suffrage universel par les Français de Grèce, j’ai mis ce tout nouveau mandat de conseillère consulaire,  au service de tous les Français de Grèce.

- Élue des conseillers consulaires d’Europe du Sud à l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), j’appartiens au Groupe Français du monde, écologie et solidarité.

Depuis 2017, je représente l’AFE au conseil d’administration de l’AEFE et à l’OBEP.

(Agence pour l’enseignement français à l’étranger) et (Observatoire pour les élèves à besoins particuliers).

- Très consciente de notre impact sur la planète et soucieuse de l’avenir de nos enfants, je suis notamment adepte de la règle des 4R « recycler, réutiliser, réduire, refuser ». Je participe par exemple à la promotion des circuits courts, du up cycling (surcyclage), des ressourceries …

Close