Sénatoriales : le Parti socialiste préfère Yan Chantrel à Ségolène Royal

Sénatoriales : le Parti socialiste préfère Yan Chantrel à Ségolène Royal

Sénatoriales : le Parti socialiste préfère Yan Chantrel à Ségolène Royal

Fin du suspense. Le Parti Socialiste a fini par investir la liste conduite par l’élu consulaire à Montréal Yan Chantrel plutôt que celle menée par l’ancienne ministre Ségolène Royal pour les élections sénatoriales du dimanche 26 septembre, où six sièges de sénateurs des Français de l’étranger sont en jeu.

« C’est un juste retour des choses. C’est la victoire du terrain, des grands électeurs et grandes électrices de gauche contre toute candidature parachutée, réagit auprès de French Morning le conseiller socialiste des Français de l’étranger, qui avait annoncé sa candidature cet été. C’est la reconnaissance du travail que nous réalisons depuis des années. »

Ségolène Royal, qui avait repris sa carte du Parti socialiste en juillet, n’a donc pas réussi à rassembler les militants sur sa candidature. Dans le Figaro, l’ex-candidate à la présidentielle de 2007 déplore de pas avoir été informée directement par la direction du parti de son refus de la soutenir. A défaut d’une investiture officielle, Ségolène Royal espérait pouvoir siéger « apparentée au groupe socialiste ». Elle ne renonce pas pour autant au fauteuil de sénatrice des Français de l’étranger et annonce maintenir sa candidature, en tête d’une « liste citoyenne ».

Une conduite que Yan Chantrel évite de commenter. Le conseiller socialiste préfère défendre sa démarche. « L’important aujourd’hui est de se rassembler pour permettre à nos valeurs de solidarité, de justice sociale et d’écologie d’être présentes au Sénat », lance le candidat fraîchement investi à l’adresse des grands électeurs de gauche.

D’ici au 26 septembre, Yan Chantrel compte présenter sa liste d’une gauche réunie (voir ci-dessous) et développer son programme « participatif, basé sur l’expérience de terrain ». Il votera pour sa part le samedi 18 septembre – les membre du collège électoral peuvent voter de façon anticipée – à Montréal, son « territoire ». Yan Chantrel ne manque pas une occasion de rappeler son ancrage dans la circonscription d’Amérique du nord contrairement à sa rivale de gauche.

Liste complète :

  1. Yan CHANTREL

Conseiller des Français de l’étranger (Canada 4ème circonscription), Membre de l’AFE pour le Canada

  1. Anne HENRY-WERNER

Membre de l’AFE pour l’Allemagne, Autriche, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Membre du Conseil d’administration de FdM-adfe, Présidente FdM-adfe Hesse

  1. Guillaume GROSSO

Conseiller des Français de l’étranger (Suisse 2ème circonscription)

  1. Elisabeth KANOUTÉ

Conseillère des Français de l’étranger (Mali), Membre du Conseil d’administration de FdM-adfe

  1. Jean-Philippe GRANGE

Conseiller des Français de l’étranger et Président du Conseil Consulaire (Australie, Fidji, Papouasie-Nlle Guinée), Membre de l’AFE pour l’Asie et Océanie, Membre du Conseil d’administration de FdM-adfe

  1. Annie MICHEL

Conseillère des Français de l’étranger (Etats-Unis 9ème circonscription), Membre de l’AFE pour les Etats-Unis d’Amérique, Vice-Présidente de la Commission des affaires sociales et des anciens combattants à l’AFE, Membre du Conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger (CFE), Présidente de la Commission d’action sanitaire et sociale-prévention de la CFE

  1. Fwad HASNAOUI

Conseiller des Français de l’étranger (Algérie 2ème circonscription), Président de FdM-adfe à Alger

  1. Chantal PICHARLES

Conseillère des Français de l’étranger (Grèce), Membre de l’AFE pour l’Europe du Sud, Membre du Bureau National de FdM-adfe

Close