COVID-19 : Faciliter l’accès à l’aide sociale

COVID-19 : Faciliter l’accès à l’aide sociale

COVID-19 : Faciliter l’accès à l’aide sociale

À ce jour, le consulat de Montréal a reçu plus de 500 demandes au titre d’une aide exceptionnelle, dont près de la moitié proviennent d’étudiants. En raison des mesures restrictives mises en place, ce ne sont que 6% des personnes demandeurs qui ont pu en bénéficier. Le faible montant versé et les mesures restrictives ont pour effet que sur les 50 millions d’euros annoncés par le gouvernement en aide pour les Français de l’étranger, seulement 2% de cette somme ont réellement été affectés.

Les conditions d’accès à cette aide la rendent inaccessible pour la très grande majorité de nos concitoyens résidant à l’étranger. En voulant ne s’adresser qu’aux Français de l’étranger les plus démunis, dépourvus de ressources personnelles et qui ne pouvaient compter sur l’aide familiale, amicale ou associative, ou sur une aide de l’État de résidence, elle exclut tous ceux d’entre eux percevant une aide trop faible pour garantir une vie décente.

C’est pourquoi avec mon groupe à l’Assemblée des Français de l’étranger, nous sommes intervenus afin de demander au gouvernement de tenir ses promesses et de faire preuve de plus d’humanisme et de solidarité en assouplissant les règles d’obtention de ces aides pour qu’elles bénéficient réellement aux Français de l’étranger précarisés par la crise sanitaire.

Nous avons également demandé, que vos élus de proximité soient consultés et associés à la distribution de ces aides, puisque l’attribution de l’argent public doit toujours faire l’objet d’un contrôle par les élus locaux, qui connaissent au mieux les réalités du terrain.

Derrières les effets d’annonce, il faut désormais une action concrète pour que ces aides soient une réalité pour nos compatriotes en difficulté.

Close