Austérité et reculs pour les Français de l’étranger

Austérité et reculs pour les Français de l’étranger

Austérité et reculs pour les Français de l’étranger

Profitant de la torpeur estivale, le gouvernement Français a effectué des coupes drastiques dans le budget concernant les Français établis hors de France.

Ces coupures ont été accompagnées de  l’annonce d’une prochaine hausse de la CSG qui impactera directement les retraités ainsi que ceux mettant en location leur bien immobilier en France.

Les annulations de crédits les plus importantes proportionnellement aux budgets votés sont celles concernant l’action extérieure de la France (–8% des crédits engagés) et la sécurité (-9% des crédits engagés).

Voici les principales coupes budgétaires opérées par le gouvernement :

  • 22,5 millions sur un budget de 370 millions d’Euros en 2016 ont été coupés concernant les crédits attribués aux services consulaires et administratifs hors de France. Cela aura pour conséquence une dégradation du service rendu au public et le risque de voir s’accélérer la mise en place de « postes de présence diplomatique ou de fermeture d’ambassades.
  • 120 millions (sur les 712 millions alloués en 2016) ont été coupés du programme « Diplomatie culturelle et d’influence ». L’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) est le principal bénéficiaire de ce programme qui touche également le tourisme et la promotion de la francophonie à l’étranger. Cela engendrera une hausse des frais de scolarité ainsi qu’une diminution des bourses scolaires à destination des plus démunis.
  • la coopération culturelle et promotion du Français; l’enseignement supérieur et les recherches à l’étranger; la diplomatie économique et développement du tourisme.
  • Baisse de 400 millions concernant les crédits alloués à la recherche. L’appel aux chercheurs américains à venir en France par le président Macron n’aura pas été entendu et pour cause avec la paupérisation grandissante de la recherche française.
  • suppression de 141 millions de crédits pour l’aide au développement contredisant l’engagement d’Emmanuel Macron durant sa campagne d'y dédier 0,7% de la richesse nationale, objectif fixé par l’ONU.

Au-delà des chiffres, la France permet son rayonnement culturel à travers son réseau éducatif. Cela signifiera une plus longue attente dans vos consulats, la suppression de services, un recul de vos droits.

Je regrette que les députés de la majorité représentant les Français établis hors de France soient restés totalement silencieux. Bien vous représenter, c’est avoir le courage de s’élever contre le gouvernement quand il revient sur des avancées.

Lors de la prochaine session de  l’Assemblée des Français de l’étranger, nous aurons l’occasion de faire entendre notre voix à l’occasion de la venue du Président Emmanuel Macron et lors de la présentation du budget 2018 relatif aux Français de l’étranger afin de mettre fin aux nouveaux reculs en préparation.

 

Sources et articles sur le sujet :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/rapport/2017/7/21/CPAB1720286P/jo/texte

http://www.france24.com/fr/20170726-francais-etranger-oublies-gouvernement-philippe-macron-helene-conway-mouret-aefe

http://loutardeliberee.com/francais-etrangers/

https://frenchmorning.com/colere-apres-lannulation-de-credits-budgetaires-francais-de-letranger/

Close